Un défi technique et logistique

Premier switch de 3 kV DC à 25kV AC réussi pour le rail belge avec l’aide de Siemens Mobility

C’est une première en Belgique, et même en Europe : un tronçon stratégique du réseau ferroviaire de notre pays, la moitié sud de ligne Luxembourg Namur dite L162, vient d’être passée de 3 kV DC à 25kV AC, ce qui pourrait réduire à terme de 20 minutes le temps de trajet sur le parcours, une fois la totalité du tronçon modernisé (y compris la moitié nord de cette même ligne, prévu à l’horizon 2030). Un pas important vers une mobilité plus durable qui a pu être franchi grâce aux efforts combinés des ingénieurs belges et allemands de Siemens Mobility sous la supervision du maitre d’œuvre TUC Rail et du gestionnaire de réseau Infrabel, comme en témoigne Jean-Philippe Baijot, Responsable de la BU Rail Electrification.

 

Chaque jour, de manière quasi-transparente, une multitude de maintenances et de rénovations ont lieu sur notre réseau ferroviaire. Des tâches indispensables pour garantir la continuité du service aux voyageurs ainsi qu’aux transport de marchandises.

 

Quid cependant de la modernisation du réseau ? Peut-on déjà envisager d’augmenter la vitesse commerciale ? C’est le pari audacieux qu’a relevé Infrabel et qui a mobilisé des centaines de personnes, parfois 24h/24. L’objectif : électrifier la première section de la ligne « 162 » Namur-Luxembourg en 25kV AC au lieu de 3 kV DC. Le tout en 3 semaines d’interruption seulement, après il est vrai, des années de préparation et de tests minutieux.

 

Un défi technique et logistique

 

Jean-Philippe Baijot : « Basculer de 3kVDC à 25kVAC en l’espace de 3 semaines était un pari loin d’être gagné d’avance. Le planning prévoyait un séquençage strict des travaux entre les différents prestataires (Siemens Mobility, Equans, TUC RAIL et Infrabel), sans aucune marge d’erreur.

 

Les tests en conditions réelles ont dû démarrer immédiatement dès le signal de départ, durant la deuxième moitié d’août dernier. Tout incident ou retard aurait engendré automatiquement un report d’un an. »

Protection, contrôle-commande et software de gestion confiés à Siemens Mobility

 

Le basculement vers la tension de 25kV AC a impliqué la construction d’une nouvelle sous-station de traction 25 kV à Heinsch. Il s’agit d’une installation entièrement neuve qui remplacera à elle seule les anciennes sous-stations de traction 3 kV DC de ce trançon situées tout le long de la ligne et devenue avec les temps obsolètes.

 

Ainsi, pour garantir une distribution sûre et optimale de la nouvelle tension dans les caténaires, Siemens Mobility a livré et testé le matériel suivant :

  • Les tableaux moyenne-tension 25 kV « 8DA12 » intégrant le système de protection, visualisation et de contrôle-commande
  • Les tableaux moyenne-tension 25 kV « 8DA12 » des 6 postes auto-transformateurs pour maintenir la tension 25 kV AC le long de la ligne

Aussi la nouvelle sous-station intègre l’interface de gestion à distance, indispensable pour établir le lien avec le dispatching, installée et configurée par les ingénieurs de Siemens Mobility.

Basculer de 3kV DC à 25kV AC en l’espace de 3 semaines était un pari loin d’être gagné d’avance.
Jean-Philippe Baijot, Responsable BU Rail Electrification

Simulation numérique du comportement électrique d l’ensemble de la ligne, une plus-value particulièrement appréciée par Infrabel

 

Tout au long de la réalisation du projet, qui s’est étalée sur 3 ans, de nombreuses réunions ont eu lieu entre Siemens Mobility, Equans, Infrabel et TUC Rail, ceci pour assurer le bon déroulement des phases de conception, fabrication et test du matériel. Une collaboration étroite et constructive essentielle pour la réussite du projet et qui mérite d’être soulignée !

Infrabel a particulièrement apprécié le fait que chaque scénario, chaque éventualité a été simulée à l’avance. Cela a permis de gagner beaucoup de temps et d’assurance lors des tests ultimes en conditions réelles. 
Jean-Philippe Baijot, Responsable BU Rail Electrification

Vers une mobilité plus durable et une meilleure intégration au réseau européen

 

Après des tests en conditions réelles concluants (et réalisés dans les temps), la nouvelle ligne 25 kV AC a pu être connectée au réseau le 29 août 2022. L’inauguration s’est déroulée dans la foulée en présence du Ministre fédéral de la Mobilité et des Transports Georges Gilkinet, de l’ex-Ministre François Bellot, de Philippe Denayer, CEO de TUC RAIL et de Benoit Gilson, Administrateur délégué d’Infrabel.

 

Jean-Philippe Baijot:  « La ligne 162 fait partie du corridor « C » : une colonne vertébrale qui traverse le Luxembourg, ainsi qu’une partie de la France et de l’Italie. Ce succès contribue donc non seulement à une mobilité plus efficace au service des voyageurs et du fret, mais aussi à une meilleure intégration au réseau ferroviaire européen. »