Des zones portuaires plus vertes grâce à l’eHighway

Beaucoup de régions portuaires sont en quête de solutions pour améliorer la qualité de l’air et réaliser leurs ambitieux objectifs climatiques. La recharge dynamique peut contribuer à répondre à l’un des défis les plus complexes : rendre le fret routier plus écologique. 

 

Sur une eHighway, des camions équipés d'un pantographe sont alimentés en électricité par une caténaire placée au-dessus de la bande de circulation, ce qui leur permet de rouler en mode électrique tout en rechargeant leurs batteries. Ce système peut être complémentaire des points de recharge fixes des camions le long des autoroutes ou aux dépôts.

 

Un investissement modéré

Combinant l’efficacité du transport électrique par rail et la flexibilité du transport routier, l’eHighway est une alternative zéro émission et silencieuse aux camions à moteur à combustion classique. Elle s'avère de plus en plus intéressante économiquement grâce au développement rapide de la technologie des batteries. C’est ce que montre notamment le projet Logibat mené par l'institut flamand pour la logistique (VIL) en collaboration avec 30 entreprises et l’Université d’Anvers (UA). Cette dernière a calculé que chaque euro investi dans l’eHighway en Belgique peut rapporter 8,3 euros sur une période de 20 ans. Les économistes des transports de l’UA estiment cet investissement relativement faible par rapport à d’autres solutions de transport durables. En outre, les autoroutes équipées de caténaires restent accessibles aux autres usagers.

 

Navettes de marchandises

Siemens Mobility, qui fait partie de Logibat, développe les eHighways depuis plus de dix ans. Des tronçons tests existent déjà en Suède et en Allemagne. Ces projets pilotes ainsi que les études réalisées notamment au Royaume-Uni, au Canada et en Suède ont permis au groupe de récolter un nombre de données considérable. Il en ressort que le concept d’eHighway peut contribuer largement à réduire les émissions polluantes dans les régions portuaires et les clusters industriels. L’eHighway pourrait remplacer avantageusement les navettes de marchandises sur des distances courtes à moyennes, par exemple pour les transports à l’intérieur des ports (maritimes) ou entre les ports et les terminaux, les centres logistiques ou les zones industrielles de l’arrière-pays.

 

Moins de batteries

Le système eHighway offre beaucoup de flexibilité en termes de type de véhicules, de capacité de batterie et de motorisation complémentaire. Il est compatible avec tous les poids lourds à moteur électrique : camions fonctionnant uniquement sur batteries, hybrides diesel ou gaz, ou à pile à combustible (hydrogène). Chaque kilomètre parcouru grâce à la caténaire permet d’économiser les batteries ou de réduire la consommation de diesel, de GNL ou d’hydrogène. Dans des régions telles que la nôtre, où les destinations des camions sont généralement très proches du réseau routier principal, l'installation de caténaires sur les grands axes autoroutiers peut tempérer le besoin en batteries plus volumineuses, avec un impact positif sur l’utilisation des ressources et les coûts d’achat des transporteurs. Ceux-ci en retirent encore un autre avantage : comme les camions peuvent recharger leurs batteries tout en roulant, ils gagnent un temps précieux.

 

Plus d’infos sur l’eHighway ? Visitez ce site.